Les Gouvernements électroniques

But de la présentation

Plan de la présentation

Le gouvernement électronique, qu'est-ce que c'est?

  1. Définition
  2. Différentes finalités
  3. Bénéfices escomptés
  4. Problématique
  5. Caractéristiques
  6. Prérequis
  7. Conditions de succès: éléments clés

La situation mondiale

  1. Principaux points saillants
  2. Le classement mondial 2003 Accenture
  3. Revue sommaire de quelques cas

UK on line

  1. Structure
  2. Stratégie
  3. E-GIF : pierre angulaire
  4. E-GMF

Définition

Selon la Banque Mondiale: E-government se réfère à l'usage que font les agences gouvernementales des technologies de l'information (internet, etc.) qui ont la capacité de transformer leurs relations avec les citoyens, les entreprises et les autres services gouvernementaux.

Principles for E-Government: E-government is enabling Government to move from passive to active service delivery and information flow. This shift has already resulted in faster, more accurate and cost-effective services to the citizens. To continue, everyone in Government needs to be active in the transformation to an E-Government, while striving to achieve the following principles:

Ce que n'est pas un E-government

Selon nous un gouvernement électronique n'est pas:

Différentes finalités

Dans une perspective gouvernementale, les technologies de l'information peuvent servir les finalités suivantes:

Les résultats escomptés

La problématique

Principaux obstacles à la mise en oeuvre et critiques

Le but ultime

En résumé: que la relation et l'interaction entre le gouvernement et le citoyen soient:

Comparaison avec E-commerce

Quatre stages de développement du commerce électronique

  1. Publication de l'information
  2. Interaction avec le client/citoyen
  3. Transaction avec le client/citoyen
  4. Livraison

Quatre niveaux de développement ou de réalisation (Gartner) de E-gov

  1. L'information (simple présence sur le web)
  2. L'interaction (e-mail)
  3. La transaction
  4. La transformation des instances gouvernementales

A ce jour:

Les caractéristiques

Prérequis

Les clefs du succès

Panorama mondial 2001 (1)

Classement mondial 2001

Rapport du World Markets Research Centre http://www.worldmarketsanalysis.com/e_gov_report.html

Rang des 12 premiers en % sur 196 nations

  1. ÉU 57.2
  2. Taïwan 52,5
  3. Australie 50.7
  4. Canada 49.6
  5. UK 47.1
  6. Irelande 46.9
  7. Israël 46.2
  8. Singapour 44.0
  9. Allemagne 40.6
  10. Finlande 40.2
  11. France 40.1
  12. Lesotho 40.0

Classement mondial 2003

Rapport de Accenture (http://www.accenture.com/xdoc/en/newsroom/epresskit/egovernment/egov_epress_country.pdf)

Rang sur 22 pays par rapport au stage de maturité atteint

  1. Canada (Service transformation)
  2. Singapour (Mature Delivery)
  3. États-Unis (Mature Delivery)
  4. Danemark (Mature Delivery)
  5. Australie (Mature Delivery)
  6. Finlande (Mature Delivery)
  7. Hong Kong (Mature Delivery)
  8. Royaumes-Unis (Mature Delivery)
  9. Belgique (Mature Delivery)
  10. Allemagne (Mature Delivery)
  11. Irelande (Mature Delivery)
  12. France (Mature Delivery)
  13. Pays-Bas (Service Availability)
  14. Espagne (Service Availability)
  15. Japon (Service Availability)
  16. Norvège (Service Availability)
  17. Italie (Service Availability)
  18. Malaisie (Service Availability)
  19. Mexique (Basic Capability)
  20. Portugal (Basic Capability)
  21. Brézil (Basic Capability)
  22. Afrique du Sud (Basic Capability)

Panorama mondial (2)

Points à retenir (rapport 2001)

Services les plus fréquents:

Conclusions

Panorama mondial (3)

Principaux obstacles ou principales faiblesses

Cas de www.islamweb.net

Quelques résultats

CANADA

Le Gouvernement en direct GED

« Le Canada a acquis la première place pour son leadership en matière de gouvernement électronique pour 2001. . . Ce succès est attribuable à l'engagement que le gouvernement canadien a pris de délaisser l'approche ministérielle traditionnelle relativement à la prestation électronique des services et de mettre plutôt l'accent sur les besoins des citoyens et des entreprises. Le Canada a commencé à concrétiser ses bonnes intentions. » (Accenture, eGovernment Leadership: Rhetoric v.s. Reality – Closing the Gap)

This year Canada stands alone in eGovernment maturity. It is the only country that has begun the move to the Service Transformation stage of eGovernment. Canada’s fundamental eGovernment principles of clear vision, user involvement, good targets and departmental and jurisdictional integration have served it well to this point and have paved a path for Government On-Line (GOL) to be integrated with general service improvements. In future years, Canada will deem itself successful when there is no separate and distinct GOL initiative, and the existing initiative has been completely wrapped into an overall program of transformed government service delivery. Key to Canada’s continuing success is that the GOL strategy continues to evolve and adapt with time and learning. In early 2002, the government established an Internet user panel to begin collecting information on online service preferencesand expectations. This innovative On-Line Citizens Panel is helping the government understand current perceptions of and future expectations for GOL. (Accenture 2003)

Objectifs

Mais aussi:

Le Gouvernement en direct ne se ramène pas simplement à créer des sites Web et à numériser l'information. Le gouvernement a adopté une stratégie plus fondamentale, qui vise à repenser les services offerts et à déterminer comment l'utilisation judicieuse d'Internet et des technologies de l'information peut bénéficier à l'économie et à la société canadiennes.

Priorités de la phase initiale du GED

Quatre prochaines étapes

  1. Continuer à rendre l'information et les services gouvernementaux plus accessibles et structurés selon les besoins des clients
  2. Offrir en direct les services les plus utilisés
  3. Mettre en place une infrastructure protégée afin de permettre des transactions sécurisées qui respectent la vie privée des citoyens
  4. Solliciter les impressions des Canadiens sur les progès

AUSTRALIE

Selon Accenture a perdu du terrain et marque un certain ralentissement

USA

Se situe toujours bon troisième malgré les progès

Le cas Terrebonne

Réduire l'augmentation des documents papiers que doivent consulter les élus municipaux

Une meilleure gestion des services offerts aux citoyens

Offre

Intégrateur est PNCGlobal (partenaire de IBM)

Projet en cours:

Ville de Bromont (mars 2003)

Déployer une architecture technologique intégrant les services en lignes municipaux:

Les services offerts par les organismes et institutions du milieu

United Kingdom On Line

  1. Structure
  2. Stratégie
  3. E-GIF : pierre angulaire
  4. E-GMF

Structure

UK on line

Principaux points du portail

Plus de 100 services gouvernementaux et de transactions

Stratégie

Faire en sorte que tout les services gouvernementaux devront être disponible de façon électronique en 2005

Le cadre stratégique (e-gov Strategic Framework 2000 : e-Government : a stategic framework for public services in the information Age) requière que tous les départements produisent une stratégie d'affaires (e-Business strategy) pour l'implantation du gouvernement électronique en tenant compte des normes techniques incluant les recommandations en matières de technologies de l'information

e-GIF

"It is a cornerstone policy in the overall e-Government strategy."

Le leadership assumé par Office of the e-Envoy qui doit assumer aussi le support technique durant tout le processus de développement et d'implantation

But

Mettre en place les politiques et les spécifications techniques pour accomplir l'interopérabilité et la cohérence des systèmes d'information à travers le secteur public.

Définir les pré-requis essentiels à la présence du gouvernement sur le Web

Un choix stratégique: XML

XML et XSL comme standard de base

Centralisation des schemas XML pour utilisation à travers tout le secteur public

e-Gif adopte aussi les spécifications techniques biens supportées par le marché

Conclusion